Dornathiel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dornathiel.

Message par Phyllida le Lun 3 Avr - 13:42




Carte de Dornathiel archivée à la Grande Bibliothèque Sorcesprit.
Carte de meilleur qualité:
Légende:



1 : Cité de Dornathiel avec son port ainsi que son terrain de dressage.
2 : sentier dormeur.
3 : Tour Phénix-de-l'Aube ; résidence capitale et officielle de la Maison Phénix-de-l'Aube. Elle gît sur une petite colline couronné d'arbres.
4 : Bosquet Bruisserêve.
5 : Tour de l'Absolution ; premier édifice construit par la Maison. La tour est en ruine et est interdite aux personnes extérieurs à la famille Phénix-de-l'Aube.
6 : Pic Perdu ; sinistre crête siégeant aux côtés de la Tour de l'Absolution. Les rumeurs bruissent sur les récits et légendes traitant de ce lieu.
7 : Route du Soleil ; la plus importante route où transite les marchands et les voyageurs. Elle est parsemée de dalles ambrées.
8 : Lanithal ; village voisin de Dornathiel.
9 : Cimetière de l’Éternel ; ici bas réside le tombeau des plus grands de la Maison.
10 : Manoir Percefeuille ; résidence de la Maison Percefeuille.
11 : Observatoire Calacy.
12 : Lac Portesprit.
13 : Cime Astreciel.
14 :  Pierre Hadany ; pierre de protection.
15 : Gîte Solarie.
16 : Sommet du Mont Solaire.
17 : Grand mer.


Dernière édition par Phyllida le Lun 3 Avr - 15:15, édité 1 fois
avatar
Phyllida

Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 16
Localisation : Havre de Dornathiel.

Feuille de personnage
Guilde: Domaine Bal'Amash
Personnage(s) joué(s): Phyllida Phénix-de-l'Aube.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dornathiel.

Message par Phyllida le Lun 3 Avr - 13:52




Peinture de Dornathiel dans toute sa splendeur par Avarian Clarté-des-Cieux, artiste sous mécénat.



Durant la Guerre des Trolls, les quelques survivants Phénix-de-l'Aube, accompagnés de fidèles alliés, s'installèrent à proximité des côtes thalassienne au Nord-Ouest de Quel'thalas, où ils construisirent des habitations destinées à loger les hauts-elfes les ayant suivis. Ce n'est qu'après la Guerre terminée, au fur et à mesure, que le village finit par se développer grâce à son commerce, qui commença à proliférer et à prendre une certaine ampleur auprès du commerce maritime thalassien. Par le port de Dornathiel, transitait les marchandises nécessaires à la population thalassienne et parfois étrangère (humaine, naine ..). Dominant peu à peu ce domaine, la qualité qu'offrait la marchandise parcourut tout le Royaume et attira la population . Ainsi, le village s'agrandit et se transforma en une ville : Dornathiel.
Triomphant grâce aux fabrications Phénix-de-l'Aube, cette famille qui, de nature, était destinée à succomber, fit une entrée mémorial dans la Haute Noblesse pour les jours à venir.
Leur persévérance et leurs idées concrétisèrent leur vœu  : celui d'offrir un siège de pouvoir à leur descendance en se distinguant des autres maisons.

Dite  "Arc des Sons" par les anciens1. , elle est à l'image incontestée de ce que fut la dynastie Phénix-de-l'Aube durant sa régence : un majestueux bijou. Elle se créa un nom comme une ville où l'or et la gloire ne sont plus un rêve mais bien une réalité.

Dornathiel était un endroit prisé par les pèlerins de toute la région pour rejoindre rapidement le Puits de Soleil sur l’île de Quel'danas mais, elle fut aussi un point de liaison à l'accès aux autres ports et aux villes importantes.

A l'instar des autres ports de Quel'thalas, la Ville jouissait de sa position favorable et avantageuse, s'étalant amplement sur le littoral thalassien; elle connut durant plusieurs millénaires un succès fulgurant.
En outre, le prestige de ce Havre perdura longuement jusqu'à s'élever à son zénith; fascinant Quel'thalas et une partie du Royaume de l'Est pour son histoire, sa beauté architecturale et ses larges opportunités qu'elle offrait.


Bateau de pêcheur, fortement utilisé par les petits commerçants.

Ceinturée par des remparts, Dornathiel - en plus d'être un refuge sûr - se voit tapissée d'une terre fertile et arable aux qualités abondantes et aux atouts importants, permettant l'exploitation de ressources variées.
La senteur des forêts avoisinant le Havre laissait place aux fumées du bois cramé des cheminées, aux relents poissonneux et aux exhalaisons marines poussées par le soufflement dansant du vent sur la côte.
La ville est réalisée sur un plan de construction précis et géométrique où chaque quartier est disposé selon une étude de l'endroit en question; rien ne fut laissé au hasard. Les rues pompeuses ruisselaient dans une manière tout à fait nouvelle à l'époque, ce qui intéressa de près les architectes vivants aux quatre coins du Royaume.
De là, les dornathiens bénéficiaient d'une vue lointaine sur le bleu de l'eau, indice de grands fonds. Un océan se déployant sur un champ azure troublé par le sillage des navires et par les vents puissants soufflant périodiquement sur la sœur du ciel.

Malgré la décadence de la famille régente, Dornathiel n'en reste pas moins une figure majeur de la puissance maritime de Quel'thalas.



Navire de commerce « Le Royal enflammé »




Dernière édition par Phyllida le Lun 3 Avr - 13:59, édité 1 fois
avatar
Phyllida

Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 16
Localisation : Havre de Dornathiel.

Feuille de personnage
Guilde: Domaine Bal'Amash
Personnage(s) joué(s): Phyllida Phénix-de-l'Aube.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dornathiel.

Message par Phyllida le Lun 3 Avr - 13:56




Rien n'est plus beau à Dornathiel que la naissance du petit bourgeon de figuiers, que la perle de pluie se réjouissant de glisser sur le feuillage des arbres et de la fraîcheur matinale domptée par l'assiduité des travailleurs fiers de leur citée. Et lorsque le divin Soleil montre le bout de ses rayons chauds, le son des bardes et conteurs héroïques raisonnent sur la grande place, réputée pour son âme festive, enchantant d'une diabolique sorcellerie les pas féeriques des dornathiens. Chant et danse triomphent alors sous le gazouillement du rossignol et dans le croassement plein de fougue du faucon-dragon ; c'est dans ce mariage de poésie que Dornathiel, l'Arc des sons, s'éveille chaque jour. Une cadence idéale pour tout artiste, un ciel étoilé d'inspiration pour peintre et musicien, comédien ou simple troubadour à la recherche de quelques pièces. Et si ce paradis eu le mérite de perdurer durant de longues et trompeuses années, la fin vint et brisa brutalement le jardin.
Mais ce n'est pas le propos de mes dires. Non. Moi, simple barde venu sans but à la conquête de quelques merveilles, je me délecte de chaque seconde passée à taper des pieds au rythme effréné des instruments.
Quelle joie de voir tant de sourires loin des beaux malheurs du monde. Quelle bonheur de pouvoir croiser les bras derrière mon crâne en poussant un long soupire annonçant la sieste sans craindre un seul instant que cette endroit pourrait prendre à nouveau feu. Même après la mort, Dornathiel tenu ses promesses en renaissant de plus belle ; à l'image du Phénix éternel, la ville déploie ses ailes.
Je pourrai peut-être écrire un poème ou une ballade à l'écho des forêts ou bien m'attarder vers les succulents mets donnés sur un plateau d'argent à tout bon citoyen. Il y a tant de choses à faire que je ne puis me décider sur le moment, mais rien ne presse : tout s'écoule à son rythme.
Je remarque en me baladant quelques heures le contraste entre les ruines de l'ancienne Dornathiel et les nouvelles bâtisses récemment terminées. C'est si émouvant de voir comment la ville peut, malgré les pires actes des plus grands de ce monde, continuer son chemin sous la protection de la lumière de notre bien-aimé Soleil. Ah ! Oui ! Ce si doux appel de la vie qui nous ouvre tant de portes ! Je souhaite au plus profond de mon cœur m'imaginer les si agréables moments que l'on pouvait se donner jadis, avant toute destruction, sans penser une seconde à ce que notre Royaume finit par devenir sous l'influence du mal. Et même si Quel'thalas reprend de son plumage, je ne puis oublier les moments tragiques et effroyables que ma mémoire ne cesse de garder.
Arrêtons de brouiller du noir, le passé est ce qu'il est : passé.
Sans doute que tout ce spectacle n'est qu'une illusion, à la venue d'autres dangers ; sans doute qu'un jour, quelque chose frapperait si fort notre Royaume que plus rien ne pourrait pousser après. Non, impossible. Dornathiel a maintes et maintes fois prouvé que ce qui se disait «  impossible » de la vue de tous, finissait étrangement par se concrétiser. Serait-ce le fruit de la magie ? La magie des légendes courant et se reposant sur chaque pierre faisant la grandeur de la citée. En effet, innombrables sont les légendes contant les mérites et péripéties de personnages liés à Dornathiel.
Je suis allée visiter une bibliothèque et c'est hilarant comment une simple question à l'intention du bibliothécaire peut se transformer en une soirée de rêves et d'aventures !
Je pense me rendre aux grands jardins encerclant le Palace Phénix-de-l'Aube, ils sont tout bonnement s-o-m-p-t-u-e-u-x ! Que dire des fontaines ? Des arbres venant du quatre coin du monde ou même des créatures que l'on peut y trouver ? Je reste ébahie par tant de mélanges de cultures.
Tellement de louanges pour une ville, c'est à peine croyable pourtant .. Je ne sais. Cette ville procure une telle sensation de liberté, de bonne humeur et d'apaisement qu'elle mérite toute cette adoration.
Je n'aime pas m'éterniser, c'est du temps manqué à s'amuser donc je souhaiterai conclure par : venez à Dornathiel. Quelques jours, quelques semaines ou toute une vie, qu'importe ! Cela vaut le coût !

Célèbre tableau de Dornathiel exposé dans le musée de la ville.
avatar
Phyllida

Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 16
Localisation : Havre de Dornathiel.

Feuille de personnage
Guilde: Domaine Bal'Amash
Personnage(s) joué(s): Phyllida Phénix-de-l'Aube.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dornathiel.

Message par Phyllida le Lun 3 Avr - 14:06



Géographie.





Localisation :

Le domaine de Dornathiel se situe au large des côtes Nord-Ouest de Quel'thalas. Bénéficiant d'une situation propice au commerce maritime, le Havre a su jouir de cet atout depuis sa construction. De par sa position idéale, Dornathiel est à 2 h. 30 de Lune-d'Argent à dos de faucon-dragon et à 5 heures à dos de faucon-pérégrin. Une nouvelle piste d'atterrissage fut installée dans les hauteurs de la ville afin d’accueillir bien plus de monde et la route principale fut aménagée pour faciliter la venue des marchandises depuis le milieu des terres de Quel'thalas.

Climat :

Il fait beau à Dornathiel, l'air marin rafraîchit les rues, mais les pots de fleurs enchantés ainsi que les sortilèges maintiennent une température idéale. L'eau calme du rivage garde une parfaite température constante. La pluie est fréquente à Dornathiel, humidifiant la terre tout le long de l'année, elle est de ce fait riche et excellente pour l'agriculture.


Superficie :


Le domaine possède une superficie de 55 km² et est ceinturé par des remparts haut de 6 à 7 mètres, et 4 à 5 mètres de largeur pour une longueur de 4 kilomètres.

Accessibilité :


  • Deux entrées principales : la porte de l'Astre sur la façade Est et la porte de l'Aube sur la façade Ouest.

  • Un port avec ses quais au nord des remparts.

  • Une piste d’atterrissage pour les faucons-pérégrins. (avec autorisation)

  • Orbe de transposition au sein du sanctum.

  • Une route principale amenant à l'une des deux grandes portes.




Social.





La haute caste.


Le régent :

Le régent de Dornathiel est l'homme ayant le plus de pouvoir au sein du Havre – après le Seigneur-Régent : il possède les pouvoirs politiques, militaires et économiques de ses terres. Il est le seul à avoir l'autorisation de signer les droits de construction sur le domaine ; il surveille de près les échanges au port et signe les accords commerciaux. Il porte aussi un rôle social : celui d'entretenir les relations entre les maisons nobles et Dornathiel, au profit du Havre et de sa Maison. La régence est généralement tenue par l'aînée de la branche régnante de la Famille. (régent actuel : Phyllida Phénix-de-l'Aube)

La famille régnante :


Les membres de la famille régnante gardent un rôle important dans les affaires de Dornathiel. Tout membre direct à  cette branche a droit et devoir de s'investir dans le développement du domaine. Ils ont droit à des privilèges et peuvent aller-venir comme bon leur semble sans contrôle. (sauf exception.)


Noblesse :

Riche Seigneur, gente de Dame de la cour ou membre imminent des Magistères, la noblesse thalassienne s'offre une place d'excellence au sein du domaine. Si bien-sûr ce dernier y vient pour le bien de la ville.

Érudit :

Le savoir est pouvoir, d'après le devise des Phénix-de-l'Aube. Les historiens, scientifiques, chercheurs ou autres érudits sont considérés comme une haute caste au sein du domaine. Ils peuvent plus facilement s'installer et privilégient d'installation pour leur profession.


Membre du conseil de Theldorewei :

Création même de la Maison Phénix-de-l'Aube, c'est un pacte à but commercial ; il est le cœur même des plus importants échanges de marchandises et est sans doute l'accord le plus important pour le domaine. Ses membres y sont accueillis avec toute la courtoisie légendaire des dornatiens. Ils peuvent y loger, eux et leur famille, dans des demeures élégantes.


Caste moyenne :


Bourgeois :


Commerçants, artisans, marchands .. Toutes personnes sachant créer de leur main font l'âme de la ville. Apportant alors tout le charme et l'animation de cette dernière, ils viennent fabriquer et acheter des produits d'excellence qui seront par la suite transportés partout dans le Royaume. Les habitants de Dornathiel, communément appelés « dornatiens », sont réputés pour leur hospitalité.

Corps militaire :

Hommes et femmes protégeant le Havre. De petites troupes patrouillent matin et soir au sein de la ville, au port et à ses extérieurs.

Artiste :

Personne entièrement reconnue à Dornathiel. Ils sont comme les héros du peuple et font l'honneur du domaine. Musicien, peintre, conteur et autres, certains des plus grands sont déjà passés à Dornathiel.



Possessions :







Effectifs militaires :


  • 7 brise-sorts
  • 6 chevaliers de sang
  • 4 golems arcaniques
  • 95 soldats.


Population :


Le Havre de Dornathiel est une destination de choix pour le repos et l'étude. Ainsi, une bonne part de la population s'installe pour une durée déterminée avant de repartir et revenir.


  • 6 500 visiteurs.
  • 5 000 elfes de sangs.
  • 100 réprouvés.
  • 40 gobelins.


Artefacts : /

avatar
Phyllida

Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 16
Localisation : Havre de Dornathiel.

Feuille de personnage
Guilde: Domaine Bal'Amash
Personnage(s) joué(s): Phyllida Phénix-de-l'Aube.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dornathiel.

Message par Phyllida le Lun 3 Avr - 15:00




Depuis son éclos dans Azeroth, la Maison Shan're-reni-dath (qui deviendra par la suite la Maison « Phénix-de-l'Aube ») s'est consacrée à l'astrophysique, l'astronomie, l'astrologie et toutes les sciences relatant les réactions et les faits extraordinaires – presque imaginaires du monde et de son écosystème, du cosmos et sa profondeur bien trop lointaine, et des sens dans toute leur folie. Les scientifiques de la Maison se sont donnés, et se donnent toujours, corps et âmes à leur recherche afin de préserver le prestige intellectuel de la famille. Bien que cette dernière soit aux abords d'un trépas aussi lugubre que le Néant lui même, il lui reste les vestiges de grimoires, de manuscrits et d'une adoration idyllique pour les astres ; une preuve en pierre et en histoire, toujours élevée et érigée dans sa splendeur fastueuse est l'Observatoire Calacy – en hommage à Calacyria première du nom, fondatrice en titre de la Maison Shan're-ni-dath, et nom d'une étoile importante puis que celle-ci sera la première découverte du Docteur Artagan Shan're-ni-dath, un pionner dans son domaine – on lui vaudra l'un des premiers ouvrages sur l'astronomie populaire. Cet Observatoire résista à la guerre, au sang, à l'agonie et à la folie de ses maîtres : siégeant du haut de sa prestance, il conserve au sein des ses murs des millénaires de savoir théorique. Par ailleurs, il fut construit en deux phases distinctes : la première, très vite achevée après la demande de l'un des premiers Seigneur de la nouvelle Maison Phénix-de-l'Aube, à la fin de la Guerre des Trolls ; et la deuxième, bien plus récente, qui amena de tels aménagements nouveaux que le Seigneur Phénix-de-l'Aube, père de Phyllida, décida de lui faire cadeau d'une refonte totale.
    Il est largement doté d'instruments scientifiques ; d'abords mécaniques tel que des astrolabes, des quadrants, des radiotélescopes des cartographies du ciel … ; et des instruments optiques comme des microscopes, lunettes astronomiques, télescopes et autres .. On dénote alors un réel envie de rester à la pointe de la technologie ; une modernité demeurée durant des siècles à son zénith, faisant pâlir de jalousie certains concurrents. Une bonne part de l'argent récoltée par le commerce fructueux de Dornathiel partait tout droit dans la recherche.





  L'Observatoire reste un endroit reculé, difficile d'accès malgré l'installation performante d'une piste d'atterrissage. Il est niché sur une montagne située non loin du Havre, installé en altitude loin de la pollution lumineuse et chimique, il bénéficie d'une transparence de l'atmosphère plus apte à l'observation. Les plans destinés à sa construction sont consultables dans les archives de l'Observatoire, on remarque alors un degré d'investissement conséquent : à l'instar du Havre, rien ne fut laisser aux hasards ; chaque brique, chaque instrument et chaque orientation furent étudiés avec rigueur et soucis de professionnalisme.
 Si la première image de chef d’œuvre parcourut tout le monde scientifique thalassien, sa deuxième bénédiction restera encrée dans les mémoires comme une journée de joie et de rayonnement pour la famille, le Havre et la science.

***
Nous sommes à l'aube de l'inauguration du nouvel Observatoire, Phyllida Phénix-de-l'Aube encore jeune, ne dépassant pas le stade d'adolescente, n'a point dormi de la nuit – bien trop occupée à préparer ses affaires pour son futur séjour d'érudition dans ce qui sera bientôt sa deuxième demeure. Impatiente et excitée à l'idée d'explorer l'océan sinistre, elle alla, dès la venue des premiers rayons du Saint Soleil, s'empresser de faire connaître son désir de savoir auprès de son meilleur ami, simple serviteur de la Maison (les rumeurs bruissaient à l'époque sur cedit serviteur qui serait en réalité un bâtard du père de Phyllida ; rumeurs lancées par les fortes ressemblances physiques entre la jeune héritière et le serviteur), qui lui dormait à poing fermé dans sa modeste chambre se situant dans l'aile des serviteurs.

-Arist ! L'héritière claqua la porte derrière elle, ne manquant pas d'étouffer le jeune homme, pas plus haut qu'elle, par un bondissement plein d'ardeur. Elle le secoua, le tira, et lui cria dans ses pauvres oreilles : Réveille toi, fainéant ; c'est un jour important !

… ? ! Arist, déconcerté et à peine réveillé, se mit à balbutier faiblement « P-p-plait-il .. ?! Après les dernières secousses dues à l'impatience de la demoiselle, Arist put enfin se lever en toute tranquillité : époussetant sa chemise de nuit, s'étirant comme un chat en baillant, tandis que Phyllida trépignait sur places, il darda son regard cyan vers cette dernière en la questionnant du regard. Bonjour mademoiselle Phyllida, navré d'être aussi ignorant mais quel est ce jour si spécial ? Il s'exprimait d'une voix posée, un tantinet aigu, et poliment ; son langage se trouvait parfois bien plus élaboré que celui de la jeune fille. Il était toujours calme quand il parlait, articulant parfaitement les syllabes en fusillant du regard son interlocuteur.

- Comment ?!
Phyllida, offusquée, écarquillant ses mirettes déjà bien grande dans une incompréhension, une mauvaise surprise indignée. Quel outrage ! As-tu oublié l'inauguration de l'Observatoire par monsieur mon père le Seigneur de Dornathiel ?

- Ah ! Arsit poussa un grand « Â » d'éclairement, la mémoire redevenue claire, il acquiesça du chef. Oui, oui ! Je gage que cette journée sera un vrai triomphe pour vôtre famille, et la science ! Le Soleil donnera sa bénédiction sur cet observatoire.

- Parfaitement ! Sûre d'elle, le port du buste presque prétentieux et hautain, Phyllida se prépare d'ores et déjà à assurer ce prestige d'une main autant d'arcane que de fer, dans toute la splendeur de sa beauté et de sa condescendance familiale. Dépêche toi ! Nous partons d'ici vingt minutes ! Il faut un certain temps pour y aller !

- Bien, mademoiselle.
Arist esquissa une révérence pleine de déférence et se hâta vite d'aller chercher son uniforme pendant que la jeune fille regagnait ses appartements.



Une demie-heure plus tard, toute la famille était au complet : le Seigneur, père de Phyllida ; sa mère, tenant dans ses bras la jeune Syldrine ; Phyllida elle-même toujours accompagnée de son valet Arist ; et quelques membres des branches secondaires de la famille Phénix-de-l'Aube. Tous étaient là au porte du Palace Phénix-de-l'Aube, attendant l'arrivée de leur voiture solennelle. Cette journée devait être parfaite, la venue de la famille régnante serait couronnée de triomphe. La voiture arriva et tous se précipitèrent dedans, une bonne heure coula avant que celle-ci parvint à destination.
  Il faisait froid, l'altitude se ressentait, et tous étaient endimanchés de capes doublés en fourrures. Malgré le temps glacial, l'endroit était baigné d'une chaleur elfique : nobles, chercheurs et citoyens étaient venus voir l'inauguration. L’événement promettait d'être sensationnel. Et comme prévu, l'arrivée fut triomphale : les ovations de la foule retentissaient ; la musique résonnait, scandait. Les chemins, maisons et bien-sur : l'observatoire étaient pavoisés de blasons aux couleurs des Phénix-de-l'aube, les rues s'ornaient de moult décorations car ce ne fut pas simplement une simple inauguration, mais bien une nouvelle page qui se tournait. Un flot de lumière encercla le domaine et les festivités pouvaient enfin commencer.
Le Seigneur, entouré de ses gens, se prononça :


- Mesdames, messieurs, chercheurs et curieux, nous acclamons aujourd'hui le fruit de dures labeurs afin d'élever devant nos yeux cet Observatoire ; à l'image de notre créatrice, Calacyria Shan're-ni-dath, nous décidâmes de lui offrir son nom en gage de  notre respect envers cette Dame aussi grande que le zénith et aussi belle que le Soleil. Mes chers amis, je suis heureux de vous annoncer que l'Observatoire Calacy est enfin ouvert ! À ces derniers mots, un tonnerre d'acclamations se propagea et le Seigneur coupa le ruban rouge entourant le grand portail menant aux intérieurs ; la famille et les chercheurs invités étaient prioritaires à la découverte des lieux et la déception ne fut point, au contraire, les « ô » d'émerveillement furent au rendez-vous. Phyllida et Arist qui suivaient derrière, finirent par s'extraire du groupe pour courir, voleter et explorer ce bel endroit. Ils finirent par tomber sur un grand escalier qui débouchait tout droit vers la coupole principale. Le lieu n'était techniquement pas prêt, il restait des aménagements à faire mais la pièce resta tout de même splendide : les deux jeunes curieux s'amusèrent ensemble à partager leur passion en lisant des nouveaux livres et en essayant de nouveaux télescopes.

- Je n'ai jamais vu un endroit si près du ciel ! Ah ! Si je pouvais rester ici toute ma vie. Dit la demoiselle en poussant un soupir songeur.

- Qu'est-ce qui vous en empêche ? Questionna Arist dans sa naïveté.

- Mon temps libre devient rare. Répond-t-elle sur un ton grave, teinté de tristesse. De ce fait, Arist lui prit une main en lui adressant un sourire réconfortant. Phyllida couvrit son regard vers son ami en soufflant un rire plaisant, Arist ne manqua pas de l'imiter. Ils étaient seuls, sous une immense coupole noire tandis que tous fêtaient ce nouveau jour.

***
L'Observatoire répondit aux attentes et toujours aujourd'hui, des chercheurs viennent s'installer à Dornathiel afin de bénéficier de la proximité de cet observatoire. Et malgré quelques rénovations obligées à cause du Fléau, l'endroit resta dans sa globalité intact grâce à sa position difficile d'accès. Il bénéficie de plusieurs coupoles placées distinctement avec une partie réservée aux ouvrages, un autre à l'accueil et plusieurs appartements pour les laboratoires.

avatar
Phyllida

Messages : 9
Date d'inscription : 15/03/2017
Age : 16
Localisation : Havre de Dornathiel.

Feuille de personnage
Guilde: Domaine Bal'Amash
Personnage(s) joué(s): Phyllida Phénix-de-l'Aube.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dornathiel.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum